Comment faire pour …

Acheter son premier bien immobilier et avoir une solution pour le financer

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Acheter dans l’immobilier neuf ou ancien ?

Le budget semble influencer fortement ce choix.  Le prix au m2 n’est pas le même dans du neuf que dans l’ancien, mais également l’isolation énergétique et phonique. Il y a aussi les aides de l’État et les dispositifs fiscaux, qui font que le choix entre l’un et l’autre. Et Si le neuf propose des logements dont la surface est optimisée nécessitant moins de travaux d’entretien ou de rénovation ; un achat dans l’ancien peut, lui demander des travaux d’entretien plus conséquent, mais c’est généralement dans l’ancien que les maisons ont le plus de cachet.

Il est donc intéressant de connaître les avantages et les inconvénients de l’achat d’un bien immobilier neuf et de les comparer à ceux de l’immobilier ancien.

  • À surface identique, l’immobilier neuf est plus cher que l’ancien. Il n’est pas rare d’observer une différence de 30 % sur les métropoles où le foncier est recherché, et le parc de logements vieillissant.

  • Les frais d’achat sont moins importants sur l’immobilier neuf que sur l’ancien. Cela tient particulièrement à la présence des Droits de Mutation à Titre Onéreux (DMTO) lorsque la vente se fait entre particuliers. En revanche cette taxe est insignifiante quand on achète à un promoteur.

  • Le bien neuf bénéficie de la garantie décennale. Le constructeur est ainsi responsable pendant 10 ans de la construction. On achète ce bien, sur plan, cet aspect reste donc une garantie pour le résultat final.

  • Les frais de notaire sont réduits pour l’achat d’un logement neuf. Vous ne payez que de 2 à 3 % contre environ 7 % pour un bien immobilier ancien.

  • Les constructions respectent obligatoirement les dernières normes de sécurité et environnementales, notamment pour l’isolation phonique et thermique. Un logement neuf vous assure un confort supérieur à ce que vous trouverez dans l’ancien.

  • En effet, le neuf doit être bâti en suivant le protocole RT2012, qui permet une consommation moyenne de 50 kWh/m2/an. Alors qu’à l’inverse, l’ancien consomme 160 kWh/m2/an avec étiquette énergique D.

  • Vous êtes exonéré du paiement de la taxe foncière les deux premières années suivant la construction du logement. Sur un logement BBC, vous pouvez même bénéficier d’une exonération plus longue en fonction de votre commune.

  • Pour le financement d’un achat immobilier neuf, les aides financières sont généralement plus importantes. C’est notamment le cas du prêt à taux zéro, réservé à l’achat d’un appartement neuf depuis 2012.

Le Prêt à taux zéro s’additionne aux prêt bancaires, comme une aide complémentaire sans frais grâce auquel vous pouvez financer en partie votre futur logement. Ce dispositif donne l’occasion aux ménages de pouvoir investir dans l’immobilier neuf, ou ancien à conditions de rénover l’habitation, à un taux de 0%.

C’est un dispositif qui fonctionne sous conditions de ressources, il est réservé aux particuliers n’ayant pas étaient propriétaires de leurs résidences principales depuis au moins deux ans. Pour être éligible, votre foyer doit respecter un plafond de ressources qui varie en fonction de la taille de votre foyer et de votre zone géographique.

Le montant global de la transaction peut aller de 100000 € à 350000. Il est plafonné selon la taille du foyer et le lieu de résidence. Soit un prêt à taux zéro maximal de 140000 €.

La durée de remboursement de ce prêt est souple et comprise entre 20 et 25 ans selon vos capacités de remboursement. Elle est constituée d’une première période comprise entre 5 et 15 ans sans aucun remboursement à effectuer.

Le prêt à taux zéro permet de financer jusqu’à 40% de votre bien acquis. Il est cumulable avec une mise en location, à condition de respecter la période d’occupation de 6 ans au début du prêt.

Pour y souscrire, il suffit de poser la question à votre banque, sachant que toutes les grandes banques françaises sont amenées à vous proposer ce complément de financement si vous y êtes éligible.

Il faut savoir que la France est segmentée en plusieurs zones au sein desquelles le prêt devient plus ou moins généreux. Il est nécessaire de regarder à quelle zone vous appartenez, ce prêt pourrait peut etre faire pencher la balance au moment de l’achat.

Le dispositif devait être supprimé fin 2017 mais il a été officiellement recentré et concentré pour certains territoires :

  • Concernant le prêt à taux zéro pour l’immobilier neuf, le dispositif est maintenu pendant 4ans dans les zones les plus tendues (zones A bis, A et B1). Mais dans les zones B2 et C, principalement zones rurales et villes moyennes, le dispositif est maintenu pendant 2 ans avec une part de la dépense finançable par le prêt abaissé à 20 %. 
  • Maintenu sous conditions de travaux pour l’immobilier ancien uniquement dans les zones détendues (B2 et C).

Ce que nous retenons :

  • Dispositif disponible en Zone B2 et C jusqu’à fin 2019 pour le prêt à taux zéro dans l’ancien et prêt à taux zéro dans le neuf
  • Dispositif disponible en Zone A, A bis et B1 jusqu’à fin 2021 pour le prêt à taux zéro dans le neuf

Les 12 étapes clés pour acheter un bien immobilier

  1. Signature du contrat de réservation et le lancement du projet (Prix, Plans, Planning validés).
  2. Versement du dépôt de garantie et signature de la réservation.
  3. Rendez-vous de présentation des différentes étapes du parcours à suivre pour votre projet avec un responsable relation client et administration des ventes.
  4. Personnalisation des espaces intérieurs si votre bien est neuf (Intérieur, décoration, emplacement cuisine, chambres, prises électriques…). Le responsable relation client vous guide pour le choix des meilleures options pour votre logement.
  5. Faire le point sur les démarches administratives et financières juste avant le rendez-vous chez le notaire.
  6. Rendez-vous chez le notaire : Le rôle du notaire étant réglementé par le code civil, il s’occupe de toutes les démarches administratives. Il établit les documents qui rendent votre achat incontestable et vérifie que tout est conforme à la loi.
    Les Frais de notaire, également appelés frais d’acquisitions sont composés de 80% de frais d’enregistrement, 10% de la vente et 10% de rémunération pour le notaire.
  7. Rendez-vous à l’espace client et le choix des prestations intérieures.
  8. Visite du chantier et du logement de façon à pouvoir prendre les mesures indispensables en prévision de votre futur installation.
  9. Visite avant livraison.
  10. La première assemblée de copropriété : pour désigner un syndic et un conseiller syndical avec les autres propriétaires.
  11. Livraison et remise des clés : signature du procès-verbal et vous réglez la totalité de votre solde.
  12. Service après-vente : un accompagnement pour la bonne gestion de l’ensemble de vos garanties.